Le Château de Montpon , centre de la seigneurie de Montpon,  se dresse sur la commune d'Alby-sur-Chéran dans le département de la Haute-Savoie en région Rhône-Alpes.

Au coeur d'un parc qui fait l'objet d'une inscription au pré-inventaire des jardins remarquables 

Le Château de Montpon est en vente , pour tout renseignement , pour organiser une visite 

contactez-nous dés maintenant!

Description

Le bâtiment principal  est une construction rectangulaire à deux étages accolée d’une tour carrée de trois étages dans un angle. On a greffée au XVIIIe siècle une aile basse, bâtie en utilisant les pierres du château de Montvuagnard, agrémentée à l’étage d’une galerie. Celle-ci s’ouvre sur la cour par une alternance d’arcs en plein cintre et d’arcs en anse de panier. Une chapelle à laquelle on accède par une porte de style gothique, depuis les appartements, se trouve placée à l'articulation des deux bâtiments

Historique du Château

Sur son promontoire dominant le bourg, le château de Montpon est le seul rescapé des sept châteaux défendant Alby. Il date de la fin du XV ème siècle. En 1801 il devient la propriété par lègue de Louise de La Faverge de Cormand,.épouse de Joseph de Thiollaz. Leur fils deviendra évêque d'Annecy de 1822 à 1832 Aujourd'hui, le château est un domaine privé.

Une première maison forte, appartenant en 1215 à la famille de Villette, occupait le site de Montpon. En 1363, la maison forte avec tour est la possession de la famille Richard.

En 1499, François Richard, secrétaire ducal et maître auditeur à la chambre des comptes, fait construire une nouvelle maison forte, à côté, sur le Mont-Nagier, Nangiers ou Mont Calvaire, contigu à Montpon, en remplacement de l'ancienne demeure à demi ruinée. Ceux ci deviendront donc Seigneur de Montpon.au mandement d'Alby (1474-1738)

En 1580 le château passe à la famille de La Faverge par mariage.Au XVIIIème siècle,des travaux sont effectués pour le rendre plus habitable. En 1801 il devient la propriété par lègue de Louise de La Faverge de Cormand,.épouse de Joseph de Thiollaz. Leur fils deviendra évêque d'Annecy de 1822 à 1832

Il obtient le 10 septembre 1499, par lettres patentes du duc Philibert II de Savoie, l'accord de transférer le nom de Montpon à sa nouvelle demeure. Le 17 mai 1508 le duc Charles III de Savoie, lui reconnaît le titre de seigneur de Montpon.

La maison forte passe, suite au mariage en 1580 de Jacquemine de Richard, dernière du nom, avec Louis Ier de La Faverge, juge mage du Genevois, à la famille de La Faverge, qui l'adaptera aux us de l'âge classique au xviiie siècle.

En 1741 François Philibert, dernier représentant des La Faverge de Montpon, officier dans l'armée sarde, lègue Montpon à son cousin, Joseph-Marie de La Faverge de Cormand, sénateur de Cormand, substitut avocat général au Souverain Sénat de Savoie, né au château de Cormand en 1715. À sa mort, survenue en 1801 ce dernier laisse Montpon aux enfants de sa sœur Louise-Françoise de La Faverge de Cormand En 1801 il devient la propriété par lègue de Louise de La Faverge de Cormand,.épouse de Joseph de Thiollaz. Leur fils deviendra évêque d'Annecy de 1822 à 1832; elle a épousé en 1742, à Cormand, Joseph François de Thiollaz, capitaine d'infanterie au service de l'électeur de Bavière.

À cette époque, la seigneurie de Montpon regroupe les terres de Montconon, Montvuagnard, Vars et de Montdésir.

Le Comte de Thiollaz agrandit le château en 1850, et le conservera jusqu’en 1973.

Le parc fait l'objet d'une inscription au pré-inventaire des jardins remarquables